Rapport d'activité par le secrétaire, René Huttin

Mot du Président :

Remerciements aux personnes présentes, aux porte-drapeaux des sociétés amies et voisines
Remerciements aux personnalités présentes, les conseillers municipaux, les présidents des associations genéchoises qui ont pu se joindre à cette assemblée générale.
Excuses d’Albert Masquelier, président, souffrant qui n’a pu se déplacer aujourd’hui.

Historique de l’association :

On peut imaginer que notre association a été créée en septembre 1919, si l’on se réfère au 1er numéro du journal « Le Poilu de France »,
mais, dès novembre 1917, Henri Barbusse fut le premier président de l’ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants) ;
puis vint « le bleuet de France » en 1920,
vous voyez, cette une histoire qui ne date pas d’hier.
Si l’on considère, en plus, l’émiettement des associations d’Anciens Combattants (plus de 400 au sortir de la « der des der », la Grande Guerre, comme l’ont appelée les poilus dès ses premières semaines).
Quant à l’association des Anciens Combattants de Genech, qui fait partie intégrante de l’Union Nationale des Combattants,
j’avoue que j’ignore la date de sa création.
Elle intègre les anciens combattants de tous les conflits qu’a connus notre pays,
en particulier ; les conflits contemporains : de 14-18 à la Guerre d’Algérie.

Pour la Guerre 14-18,

c’est sous l’impulsion du Souvenir Français
et avec l’aimable participation de la commune qu’a été créé un « carré militaire » au cimetière ;
9 soldats y reposent, nous ne manquerons pas de leur rendre hommage lors de la célébration de l’armistice du 11 novembre 1918.
Vous pouvez, de la rue Henri Connynck, voir le drapeau qui flotte comme un gardien du temple sur les tombes de ces soldats.
Alors, bien sûr, tous les soldats tombés au champ d’honneur en 14-18 ne sont pas inhumés dans ce carré militaire,
mais ce drapeau leur rend hommage également.

S’agissant de la guerre 39-45,

elle est encore dans nos souvenirs, ceux des récits et témoignages de nos parents et grands-parents,
même s’il y a eu moins de morts genéchois (nous étions en zone occupée) qu’en 14-18,
l’occupation par l’ennemi fut douloureuse, et les départs pour le STO, en Allemagne difficiles ,
alors que Genech était encore essentiellement un village rural,
où le travail des champs nécessitait beaucoup de main-d’œuvre.

Puis vint le 2 (ou le 3) septembre 1944,

jour qui vit les Américains arriver dans Genech par la rue du Château et la rue de l’Église,
rebaptisées depuis, rue de la Libération.
On ignorait alors, que n’écoutant que leur courage, « ceux de Flines » allaient livrer leur dernier combat au lieu-dit le Canchomprez,
aujourd’hui, intégré dans la commune de Templeuve en Pévèle.

Le Genéchois Henri Connynck,

faisait partie de ces valeureux, décidés coûte que coûte à chasser l’ennemi.
Ce samedi 2 septembre 1944 après-midi, ils furent 22 à tomber sous les balles nazies.
Depuis, le chemin du moulin d’eau à Genech porte son nom,
et tous les ans, aux alentours du 2 septembre, l’association des Anciens Combattants de Genech rend hommage à ces héros sur les lieux même des combats.

Après ces rappels d’histoire, qui deviendront, peut-être, historiques dans les décennies (ou siècles) à venir,
vous savez que le principal de nos occupations consiste en un devoir de mémoire :
à chaque commémoration, nous sommes là, pour marquer le souvenir et honorer nos Morts pour la France
Je tiens à remercier, particulièrement, les enfants des écoles qui, à chaque 11 novembre entonnent des chants patriotiques,
ceux qu’entendaient nos anciens en montant au combat !
Comme vous venez de l’entendre, l’UNC-AFN de Genech est une association bien vivante,
mais . . ., mais . . ., car il y a un mais !

Nos effectifs sont en constante diminution, et il est indispensable que vous veniez nombreux rejoindre nos rangs,
je pense que vous ne souhaitez pas que Genech, village verdoyant de la Pévèle soit le premier à rendre les armes (si j’ose dire),
et à voir sa société des anciens combattants être absorbée,
voire disparaître, quel affront ce serait pour ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté !

Nous tiendrons donc, après la réunion, des bulletins d’inscription à votre disposition. Merci.

Passons maintenant au rapport financier, Gilbert, notre trésorier, va vous le présenter.

Compte-rendu financier de l’exercice 2016.
Quelques mots pour les recettes en diminution de : - 30,39 %
Les cotisations, divisées par plus que deux (- 54,02%) sont responsables de ce fait.
Passons aux dépenses, elles sont heureusement en diminution elles aussi : -63,35 %,
paradoxalement, cette diminution nous sauve !
Et nous permet d’afficher un résultat positif à +13,98 %
Je vous rassure, il n’y a que l’épaisseur du trait qui paraît important, les sommes en jeu ne nous permettent pas de faire des folies.

Décoration de M André GENEVRIEZ,

Suite à l'Assemblée Générale, M GENEVRIEZ a été décoré de la médaille d'or de porte-drapeau
pour les 41 ans passés au service de notre association.
Ce moment d'émotion a été relevé par la présence de nombreux drapeaux et l’exécution de notre hymne National.
Nous le remercions et le félicitons.